Au fil des planètes N°2 - 2014

Cours à distance
Une aventure passionnante

Apprendre l’astrologie est une aventure passionnante. Nos cours à distance sont une opportunité depuis chez vous d’apprendre et d’approfondir l’astrologie d’aujourd’hui avec un suivi personnalisé.

Devenir astrologue

Combien de temps faut-il pour devenir astrologue ?

C’est une question qui revient souvent parmi les personnes intéressées par les cours à distance. On pourrait poser la même question concernant la profession de psychologue. Combien de temps faut-il pour devenir psychologue ?

Théoriquement, la fin des études (entre 3 et 5 ans) consacrées à l’apprentissage devraient ouvrir la voie pour exercer. Mais dans le domaine de l’humain et des relations humaines, il y a un temps de mûrissement, de maturité qui doit être pris en compte et, comme dit le sage "Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui" !

Théoriquement, après la formation à l’astrologie que je dispense et qui se déroule sur 3 cycles, les étudiants ont en main un savoir suffisant pour commencer à pratiquer avec sérieux l’astrologie. La pratique assidue de l’astrologie, enrichie par des lectures variées (astrologie, sciences humaines…) permettra avec le temps d’acquérir une forme de maturité, pour trouver sa manière d’exercer professionnellement en fonction de ses talents et de ses limites. Cela ne s’apprend pas en un jour.

A mon sens, on devient vraiment astrologue après plusieurs années de pratique et de confrontation à une diversités de situations qui forgeront les compétences et affineront le savoir du praticien.

Enfin, il me paraît important par la suite de savoir questionner sa pratique en participant régulièrement à un travail de supervision ou en échangeant entre pairs dans des groupes de partage de pratique.

Questions de cours : Des Signes et des Planètes

En astrologie signes zodiacaux et planètes représentent 2 modes d’influences qu’il n’est pas toujours aisé de discerner. Normal, les différentes influences de notre milieu célestes (divers rythmes cosmiques) sont simultanées, intriquées et agissent de concert. Et pourtant les différents modes d’action de l’influence planétaire et de l’influence zodiacale se repèrent assez clairement dans l’observation des comportements. Essayons de distinguer techniquement ce qui relève de l’influence planétaire et de l’influence zodiacale. Il sera ainsi plus aisée de comprendre l’action associée de ces 2 domaines d’influences.

L’influence planétaire L’influence planétaire agit dès la naissance (et probablement dès la gestation) sur la structuration profonde de la personnalité lors de son développement. Chaque planète est ainsi couplée à une capacité ou à une faculté fondamentale de l’être : faculté de conscience, faculté d’agir, faculté de sentir, faculté de communiquer… Dans l’être, ces facultés sont organisées d’une manière singulière selon une certaine hiérarchie de forces et selon un certain maillage fait d’articulations et de relations privilégiées. Toutes ces facultés communiquent entre elles selon une organisation que le thème astral rend compte et les aspects interplanétaires indiquent quelles sont les voies de communication privilégiées possibles ou problématiques : la conscience de soi (Soleil) est-elle en synergie avec l’action (Mars) ? L’action est-elle contrariée ou freinée par la réflexion (Saturne) ? L’intuition (Uranus) est-elle en conflit avec la raison (Soleil) ? Autant de questions que soulèvera l’étude d’un thème astral.

La hiérarchisation des puissances planétaires, préliminaire indispensable à l’étude d’une thème astral, rendra compte des forces et faiblesses des facultés en jeu. La conscience de soi (Soleil) est-elle une faculté prédominante permettant d’organiser, d’unifier l’action, sa sensibilité, ses pensées ? Ou, au contraire, est-elle faible, rendant problématique le maintien d’un bon tonus général ?

L’influence zodiacale Le zodiaque représente les 12 phases rythmiques d’un cycle planétaire. Par conséquent prime l’influence planétaire (faculté de l’être), comme la note en musique prime sur la pulsation car pas de pulsations sans son ! En astrologie même logique, pas de zodiaque sans planètes. Par voie de conséquence, la faculté de l’être s’exprimera selon le rythme particulier que le signe zodiacal lui imprime. Si la planète exprime une des dix facultés fondamentales de l’être, le signe exprime la manière (vive, mobile, lente, différée, intériorisée, extériorisée) de vivre la faculté représentée par la planète. D’autre part, le Signe exprime aussi une forme de sensibilité que nous nous ne pouvons pas développée ici.

Prenons un exemple pour illustrer notre propos Mars est dominant dans un thème. On en déduit que la faculté marsienne sera prépondérante dans l’organisation psychique de la personne. C’est la faculté (Mars représente l’action pour l’action, le goût des confrontations franches et directes, une capacité à faire face à l’adversité sans apriori ni angélisme) que le sujet utilisera de manière naturelle et ce plus fréquemment qu’une autre faculté. Le signe parlera de comment la faculté marsienne est mue. Si Mars a un rythme Bélier, la capacité d’action du sujet , de faire face aux situations, sera prompte et sans retenue. Si Mars a un rythme Vierge, la capacité d’action et de confrontation sera plus systématisée. L’action, la confrontation ne seront pas évitées, mais utilisées de manière plus organisée, plus méthodique qu’avec un rythme Bélier. L’action sera mis au service des priorités virginiennes : le respect de l’intimité, de l’intégrité de soi, la défense de son espace vital. Gare à celui qui enfreint les limites virginiennes : la riposte marsienne, bien que appropriée et précise, peut être redoutable !

Pour résumer : la planète exprime une faculté essentielle de l’être, commune à toutes et tous, le signe dit comment cette faculté est agie et selon quelle priorité liée à la sensibilité particulière du signe (réactivité, protection, alliances…). Et les Maisons astrologiques, me direz-vous, comment agissent-elles ? Nous aborderons cette question dans une prochaine lettre, au Fil des Planètes…

Patrick Le Guen, août 2014


Autres contenus :